La Carie, son évolution et ses complications



Qu’est-ce qu’une carie ?

Il s’agit de la maladie chronique la plus commune. Elle est causée par la plaque dentaire bactérienne, elle-même favorisée par une alimentation trop acide, trop riche en sucres et trop ponctuée de multiples grignotages.



Deux autres facteurs amplifient le risque carieux : le terrain fragile de certains (dents à l’émail mince, dents mal positionnées…) et le temps qui, si l’hygiène est négligée, a toute liberté pour faire des dégâts.

La carie se développe en plusieurs stades :
l’émail est attaqué (indolore) ;
la dentine est atteinte et la dent devient sensible au froid, au chaud, au sucré, à l’acide ;
avec l’attaque de la pulpe, les douleurs spontanées ou en réaction sont violentes ;
l’atteinte progresse vers les ligaments, l’os et la gencive, provoquant l’apparition d’un abcès ou d’un kyste, eux-mêmes susceptibles de favoriser l’infection d’un organe distant.

Les soins dentaires doivent intervenir dès les premiers symptômes. Ils consistent à préserver la vie de la dent en enlevant les tissus atteints et à reconstituer la forme de la dent grâce à un amalgame (plombage) ou d’autres techniques plus complexes. Si la carie est trop profonde et atteint la pulpe, la vitalité de la dent ne pourra être conservée.

Le développement de la carie dentaire est fortement lié à nos habitudes alimentaires et principalement à la consommation de sucres.

La plaque bactérienne qui se développe rapidement après un repas sur nos dents constitue une matrice qui colle à la surface de l’émail. Il s’agit d’un biofilm. Cette matrice englobe des débris alimentaires, des bactéries qui se développent grâce aux sucres contenus dans les aliments et produisent des acides à l’origine des caries.

Les acides provoquent une déminéralisation de l’émail qui recouvre nos dents. Cette déminéralisation constitue le point de départ de la carie.

La carie est un processus de destruction des tissus durs de la dent.

Stade 1 de la carie : destruction de l’émail : pas de sensibilité.



Stade 2 de la carie : dentine atteinte. Réaction aux stimuli externes (chaud, froid, sucre...)



Stade 3 de la carie : la destruction des tissus durs est telle que la pulpe dentaire est atteinte. Douleurs spontanées. C’est la « rage dentaire ». Souvent insupportable.

<


Stade 4 de la carie : Mortification pulpaire . Il y a prolifération bactérienne dans les canaux et autour de la dent. C’est l’infection ou abcès dentaire.



Ce foyer infectieux représente un danger pour la santé générale. Les bactéries peuvent migrer dans l’organisme par voie sanguine et se greffer sur des organes comme le coeur, les reins, les articulations...

La carie constitue un processus en évolution et il ne peut pas y avoir de guérison spontanée.