Vous êtes ici :  Acceuil Les prothèses dentaires

Les prothèses amovibles


Une prothèse amovible est, comme son nom l’indique, une prothèse qui peut s’enlever. Elle remplace généralement plusieurs dents. Souvent, la prothèse amovible constitue un choix plus économique auquel on a recours lorsque la prothèse fixe dépasse le budget dentaire établi ou que son indication n’est pas fondée. Elle comporte une base servant de support aux dents artificielles. Le plus souvent, cette base est en résine acrylique imitant la gencive alors que les dents artificielles sont en résine ou en céramique. La base de la prothèse s’appuie en partie sur les dents restantes, en partie sur la gencive et l’os sous-jacent. L’armature peut-être en métal pour la rendre moins encombrante et moins agressive pour les dents restantes. La prothèse est dite partielle lorsqu’il reste dans la bouche des dents sur lesquelles elle est retenue par des crochets. Elle est dite totale lorsqu’il n’y a plus de dents. Sa retenue se fait alors sur la muqueuse buccale, sur des racines dentaires ou sur des implants dentaires.

La prothèse adjointe partielle

La prothèse amovible partielle remplace les dents manquantes parmi les dents restantes. Des crochets s’insérant sur les dents naturelles ou couronnées assurent sa rétention. Constituée d’une base en résine servant de support aux dents artificielles ou d’une armature métallique en chrome-cobalt ou en titane – appelée aussi châssis métallique–, elle est garnie de bases acryliques supportant les dents de remplacement.

On distingue donc deux catégories de prothèse :

les prothèses en matière plastique (résine acrylique)
les prothèses métalliques


Prothèse Résine

La prothèse est constituée d’une plaque en résine acrylique rose qui recouvre en grande partie les faces palatines et linguales de dents.

Elle prend appui sur la surface de la muqueuse gingivale. Elle est maintenue en bouche par des crochets qui prennent appui sur les dents restantes.

Prothèse métallique

La prothèse comporte une infrastructure coulée métallique. La plaque coulée repose sur les zones ostéo-muqueuses favorables au soutien. Les crochets coulés sont conçus avec la plaque.



Des taquets occlusaux évitent l’enfoncement de la prothèse et transmettent les forces occlusales selon l’axe des dents pour éviter de les mobiliser.

Des préparations sur les couronnes des dents peuvent être réalisées pour améliorer la tenue. Des attachements sont possibles pour allier la rétention et l’esthétique.

Les métaux utilisés pour la coulée de la plaque métallique peuvent être des alliages de type stellite (cobalt, chrome, molybdène, nickel, tungstène) du titane ou des ors spéciaux.

Les parties prothétiques supportant les dents artificielles sont réalisées en résine acrylique.

La prothèse adjointe complète

La prothèse adjointe totale appelée communément "dentier" est une prothèse à appui gingival qui restaure une édentation totale du maxillaire ou de la mandibule.

La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient. Elle fonctionne sur le principe de la juxtaposition de deux surfaces identiques. Sa rétention découle du principe de la goutte d’eau entre deux lames de verre. La salive joue le rôle de l’eau et assure le joint de rétention.